L’aide aux devoirs – Quelques conseils utiles

 

Optimisez le temps de devoir de votre enfant

Découvrez de nombreux conseils pour faciliter ce temps de travail supplémentaire qui semble injuste ou inutile à certains enfants.

En effet, après une longue journée de travail à l’école ou au collège, la perspective de travail supplémentaire n’est pas vraiment réjouissante.

Mettez votre enfant à l’aise

Choisissez d’abord ensemble l’horaire de début des devoirs. Certains apprécient d’avoir fini le plus tôt possible, alors que d’autres ont besoin d’une pause après être rentrés de l’école ou du collège. Peu importe l’horaire de début donc, du moment que l’enfant s’y tienne et que vous lui fassiez respecter cet engagement.

Créer ces habitudes et cette rigueur est fondamental dans la construction de l’éthique de travail de votre enfant.

Après l’horaire vient la question du lieu de travail. Il est bien entendu nécessaire de choisir un lieu de travail sans distractions et sans interruptions afin qu’il reste concentré. Ne l’isolez pas complètement cependant. Les devoirs ne doivent pas représenter une punition mais doivent bien être un moment de productivité et un effort supplémentaire.

Il est parfois conseillé de commencer par les devoirs et les tâches les plus faciles. Cela permet de vite réduire la somme de travail et d’instaurer un sentiment positif chez l’enfant : s’il continue comme ça, il aura bientôt terminé ! Cela permet aussi de le mettre en confiance pour les devoirs plus compliqués qui suivent.

De votre côté, il peut être intéressant de garder une trace du temps passé à chaque tâche. Vous pouvez ainsi lui demander de vous indiquer les heures de fin de chaque devoir pour avoir une idée de ses difficultés et peut-être lui fournir de l’aide s’il en éprouve le besoin. Cela permet de savoir approximativement le temps moyen passé sur chaque type de tâche et d’éviter les blocages.

Cet investissement supplémentaire de votre part permet à l’enfant d’être en confiance. Vous aurez ainsi une meilleure idée du niveau et des besoins de votre enfant.

Le comportement que vous adoptez lors de ces leçons est bien sûr primordial. Restez positif à tout prix et encouragez-le, même dans les moments les plus compliqués.

Les devoirs ne doivent pas devenir une corvée

Les devoirs ne doivent en aucun cas devenir une corvée. L’apprentissage est ralenti, voire nul lorsque l’anxiété de devoir faire un exercice supplémentaire prend le pas sur l’envie de progresser.

On peut donc calmer les anxiétés et les réticences en instaurant un système de récompenses pour le travail fait et bien fait.

Les récompenses ne doivent pas être trop substantielles pour ne pas devenir la motivation principale des devoirs mais suffisantes pour susciter un intérêt.

N’oubliez pas que dans le cadre familial, l’enfant n’est plus un élève : la pression de l’école ne doit pas être transposée dans le foyer.

Si vous avez plusieurs enfants, un temps de devoir collectif peut être bénéfique, surtout s’ils s’entendent bien. Certains parents s’organisent même pour mettre en place un temps de devoir collectif avec des copains de la classe pour favoriser l’entraide et la coopération. Cela constitue même parfois une récompense en tant que telle, avec la « sanction » potentielle de voir ce temps supprimé s’il n’est pas productif.

Malheureusement, certains parents n’ont pas les disponibilités suffisantes pour mettre en place ces bonnes pratiques. Il peut donc être bénéfique de faire appel à un tiers spécialisé dans l’aide aux devoirs pour encourager votre enfant au retour de l’école.