Choisir sa certification en anglais

Passer une certification en anglais, ce n’est pas accessoire. Cela peut même être une obligation :

  • pour travailler ou étudier à l’étranger,  
  • pour intégrer une formation,
  • pour valider un diplôme ou des études supérieures,
  • pour valoriser un CV.

    Toutefois, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver face à la jungle des certifications. Voici les principales d’entre elles, ainsi que les toutes dernières modifications les concernant.

Choisir certification anglais

Le test TOEIC, requis dans un univers professionnel

Le test TOEIC est l’une des certifications les plus connues dans le monde anglophone, que ce soit dans le cadre professionnel ou scolaire. C’est aussi l’une des plus anciennes, raison pour laquelle elle a récemment été mise à jour.

Ce test est élaboré par ETS global. Il contient plusieurs centaines de questions, présentées sous la forme de QCM, et auxquelles il faut répondre en un temps limité. La nouvelle version du test prendra effet le 1er juin 2018.

  • Pour la partie listening, vous aurez 45 minutes pour répondre à 100 questions. Dont 6 de type descriptions d’images, 25 de type questions-réponses et un plus grand nombre de questions de type dialogues. La conversation reflétera maintenant plus l’anglais usuel de notre époque, avec des contractions et des segments de phrase incomplets.
  • La partie Reading, de 10 questions également, durera 75 minutes. 30 questions seront de type phrases à compléter (au lieu de 40 précédemment) et les autres seront des textes à compléter et des rédigés de passages simples et complexes (avec notamment des textes liés à comprendre). Pour mieux coller à notre époque, les questions mettront en scène des langages SMS ou des tchats en ligne.

Ce test, tout en étant formel, s’intègre donc de plus en plus dans un cadre quotidien, moins académique. Sa validité est de deux ans et son résultat détermine un niveau de maîtrise de la langue. Le meilleur score possible est de 990… et un résultat de 785 est aujourd’hui exigé en France pour valider un diplôme d’ingénieur. Raison pour laquelle cette certification est de plus en plus souvent demandée aux étudiants.

Les examens peuvent d’ailleurs se dérouler directement dans certaines écoles ou lors de sessions publiques organisées partout en France.

Le TOEFL, pour poursuivre des études à l’étranger

Certains établissements nord-américains veulent s’assurer que les étudiants maîtrisent l’anglais avant de les accepter dans leur cursus. C’est là que le TOEFL, conçu par ETS, entre en jeu, comme pour les établissements du Canada, de Grande-Bretagne ou d’Australie.

Ce test est donc essentiellement utile dans un cadre scolaire. Il se déroule sur ordinateur (équipé d’un clavier qwerty, ce qui peut nécessiter un entraînement) et dure plus de quatre heures. Il comprend :

  • 36 à 46 questions liées à la compréhension de texte.
  • 34 à 51 questions portant sur la compréhension orale
  • 20 minutes durant lesquelles il faudra s’exprimer à l’oral
  • 50 minutes pour rédiger des textes écrits.

Choisir certification anglais

Le BULATS va-t-il remplacer le TOEIC ?

Le Bulats est une autre certification qui peut être demandée dans un cadre professionnel. En 2016, pour la première fois, la préparation à cet examen a été plus souvent demandée, dans le cadre des comptes personnels de formation, que celle au TOEIC.

Il est valable deux ans et adaptatif. Tournés vers le monde professionnel, les thèmes abordés dans les questions sont tournés vers les transactions d’achat et de vente, les produits et services,   l’environnement professionnel général ;  les divertissements des clients d’affaires,  le marketing.

Ce test comporte :

  • une heure de questions sur la compréhension orale et écrite
  • une session de 15 minutes d’expression orale : répondre à des questions sur vous, lire différentes phrases à haute voix, s’exprimer sur le monde du travail, commenter un document comportant des graphiques.
  • 45 minutes d’expression écrite : rédiger une lettre de 50 mots et un rapport de 200 mots.

Le Bulats (Business Language Testing Service) est une certification proposée par l’Université de Cambridge, qui est très orientée Business. Ce n’est pas la seule certification de ce prestigieux organisme.

Quelles sont les certifications proposées par Cambridge ?

L’IELTS (International English Language Testing System) répond aux mêmes objectifs que le TOEFL : valider un niveau suffisant pour s’inscrire dans une université à l’étranger. Il est également requis pour les personnes qui veulent émigrer en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada ou au Royaume-Uni. Il permet également d’obtenir des crédits ECTS pour des programmes internationaux comme Erasmus.

D’une validité de deux ans, il se déroule sur papier et dure environ 2 h 45. La compréhension orale et écrite, de même que l’expression orale comme écrite sont testées.

L’université de Cambridge propose également des certifications évolutives, destinées au milieu scolaire (à partir du CM2 jusqu’aux études supérieures) comme professionnel. Contrairement aux autres certifications, celles-ci sont valables à vie. Les versions professionnelles sont inscrites à l’inventaire de la CNCP depuis octobre 2017, et peuvent être orientées dans un esprit business ou plus général.

Pour choisir la certification que vous allez passer, vous devez donc en premier lieu réfléchir à l’objectif que vous poursuivez. S’il s’agit d’une émigration ou d’une inscription dans un établissement, en France comme à l’étranger, renseignez-vous au préalable sur leurs attendus. Dans tous les cas, vous pourrez inscrire votre réussite à ces examens sur votre CV.